Podcasts sur l'histoire

Chronologie de la civilisation Urartu

Chronologie de la civilisation Urartu


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

  • c. 1500 avant notre ère - c. 1200 avant notre ère

    La confédération Hayasa-Azzi s'épanouit dans l'ancienne Turquie et l'Arménie.

  • c. 900 avant notre ère - c. 590 avant notre ère

    La civilisation d'Urartu s'épanouit dans l'ancienne Arménie, l'est de la Turquie et l'ouest de l'Iran.

  • c. 860 AEC - 840 AEC

    Règne d'Arame, le premier roi nommé de la civilisation Urartu.

  • c. 835 AEC - 825 AEC

    Règne de Sarduri I, roi de la civilisation Urartu et fondateur de la capitale Tushpa.

  • c. 810 AEC - 785 AEC

    Règne de Menua, roi de la civilisation Urartu.

  • c. 785 AEC - 760 AEC

    Règne d'Argishti I, roi de la civilisation Urartu.

  • c. 782 avant notre ère

    La forteresse d'Erebouni est construite dans l'ancienne Arménie.

  • c. 780 avant notre ère

    Argishti I, roi de la civilisation Urartu, fait campagne contre les Hatti et les Dsopk.

  • 776 avant notre ère

    Argishti Ier, roi de la civilisation Urartu, fonde la ville d'Argishtihinili (Armavir).

  • c. 760 AEC - 743 AEC

    Règne de Sarduri II, roi de la civilisation Urartu.

  • c. 743 avant notre ère

    La conquête du royaume d'Urartu par Tiglath Pileser III.

  • 736 avant notre ère

    Le roi assyrien Tiglath-Pileser III attaque Tushpa, capitale d'Urartu.

  • 719 AEC - 717 AEC

    Guerres frontalières entre l'Assyrie et le royaume d'Urartu.

  • 714 avant notre ère

    Campagne Urartu de Sargon II, Urartu vaincu.

  • c. 685 AEC - 645 AEC

    Règne de Rusa II, roi de la civilisation Urartu.

  • c. 685 avant notre ère

    Rusa II, roi de la civilisation Urartu, fonde la ville de Teishebaini.

  • 594 AEC - 590 AEC

    La ville Urartu de Teishebaini est saccagée et détruite par un incendie.

  • 585 avant notre ère

    La forteresse d'Erebouni dans l'ancienne Arménie est occupée par l'Empire médian.


Chronologie de la civilisation Urartu - Histoire

L'histoire conventionnelle déclare : qu'environ 2 000 à 1 500 av. les Hittites, prétendument la première des tribus caucasiennes des plaines eurasiennes à pénétrer au Moyen-Orient, s'étaient établis en Anatolie centrale.

Remarque : Le terme « Hittites » est tiré de la Bible King James (publiée pour la première fois en 1611), qui est une traduction d'une traduction, etc. de la première Bible, la Septante grecque, plus le Nouveau Testament grec. Les mots hébreux en question se traduisent par les "Les enfants de Heth". Mais c'est un Cananéen groupe dans la Bible. Comment ces gens se sont-ils magiquement transposés dans l'histoire de l'Anatolie ? .


Chronologie des civilisations anciennes.

C'est certainement un travail en cours, en tant qu'étudiant amateur intéressé par l'histoire, et essayant de saisir le contexte (et l'immensité) des civilisations de notre passé. Finalement, ce sera une chronologie interactive, où vous pourrez cliquer sur chacune des cases spécifiques pour examiner plus en profondeur cette civilisation, mais toutes les suggestions sont appréciées !

L'imagerie du singe évoluant vers l'homme est un peu déroutante car vous l'avez juste au-dessus de l'ère précolombienne. On dirait que l'humanité a évolué à partir des singes entre 7000 et 3000 avant JC.

Ma contribution serait soit de supprimer ce graphique tous ensemble, soit d'étendre considérablement la chronologie, et peut-être même d'utiliser le "calendrier Holocène" plutôt que le calendrier chrétien (surtout depuis que vous mentionnez Gobekli Tepe qui est en quelque sorte considéré comme le début de la civilisation). Kurzgesagt fait une très bonne vidéo pour justifier cela.

Vous pouvez également ajouter le peuple du fleuve Jaune de la Chine préhistorique. Ils sont très importants dans l'histoire de la Chine.

Mais ce concept est génial. Pouvoir voir toutes ces civilisations sur un seul écran sans faire défiler (format 16:9) est excellent. Hâte de voir ta version finale.

La culture mycénienne s'est effondrée vers 1100 avant notre ère, un événement qui (après une période de reconstruction) a abouti à la Grèce classique.

Rome n'est apparue comme une puissance notable que plusieurs siècles plus tard. Les Étrusques auraient plus de sens dans la fente pré-romaine.

Je crois que la civilisation mycénienne s'est également effondrée avant les Hittites. Il devrait également y avoir probablement une rupture dans la civilisation méditerranéenne vers les XIe-IXe siècles avant JC pour représenter l'âge des ténèbres.

Encore un très beau graphisme. Je serais intéressé de voir la prochaine mise à jour d'OP.

Il y a environ 500 tribus indigènes uniques en Amérique du Nord, par Woodland faites-vous référence à Woodland Ojibwe ? En tant que femme Anishinaabe (Ojibwe), notre histoire remonte à bien plus loin que votre chronologie et la plupart des tribus indigènes que vous mentionnez ont encore des descendants vivants. Cela étant dit, c'est un projet soigné et je serais intéressé à en voir plus.

J'ai encore beaucoup à ajouter sur le front américain. À l'heure actuelle, j'étais principalement concentré sur ceux que je connaissais qui ont créé de vastes complexes de monticules le long du Mississippi, etc., mais je suis conscient qu'il y a beaucoup d'autres tribus que je dois ajouter. Mais comme je l'ai dit dans les commentaires précédents, cette chronologie est finalement censée être interactive, de sorte que chaque bouton mènera à un examen plus approfondi des sous-groupes de chaque culture. Toutes les recommandations sur la façon d'organiser les différentes tribus seraient formidables !

L'Homo Sapiens existe depuis 200 000 ans. Être avec la même taille de cerveau et le même niveau de pensée que nous. Le singe photographié à 7000 avant JC fait de tout cela une histoire biblique assez drôle que je me souviens avoir vue à l'école.

Regarde ça. Un site en Turquie qui précède Sumer de 6000 ans. L'humanité est bien plus ancienne que ce qu'on nous a dit.

Oui, le truc des singes est bizarre, mais ce site en Turquie est littéralement sur la chronologie.

Dans les découvertes récentes, Mehrgarh a été trouvé qui datait de 7000 av. La civilisation de la vallée de l'Indus était l'extension de Mehrgarh. Ces informations peuvent être utiles pour mettre à jour ce tableau.


Chronologie des civilisations anciennes (Travail en cours)

Les dates sont approximatives, mais croisées avec des sites comme Wikipedia, Brittanica et Ancient History Encyclopedia.

Toutes les suggestions sont appréciées !

C'est génial! Je cherchais quelque chose comme ça depuis un moment maintenant, mais je n'avais certainement pas le tome de faire quelque chose d'aussi génial. Merci!!

Merci j'ai vraiment apprécié!

L'effort et tout ce qui a été investi dans cela est un talent spécial. Merci pour cela.

Je suis content que tu l'apprécies, lol. J'y ai définitivement consacré beaucoup d'heures. C'est quelque chose qui me passionne beaucoup. Cela fait en fait partie d'un projet à plus grande échelle sur lequel je travaille où vous pouvez cliquer sur chaque case de civilisations et cela vous amènera à une page plus détaillée avec des cartes, des villes/artefacts archéologiques importants, des personnages historiques, la mythologie, etc. Mais comme je l'ai dit, c'est un long travail en cours depuis que je viens de sortir de l'université et que je le fais pendant mon temps libre.

Très agréable! Veuillez me corriger si je me trompe, mais si je comprends bien le terme, les cathédrales gothiques font référence à un style d'architecture qui a pris naissance au 12ème siècle ?

Vous avez tout à fait raison merci pour la correction ! Je suppose que je viens de confondre les deux et de les ajouter ensemble, haha.

Je suis tombé une fois sur un site Web qui avait quelque chose de similaire et je ne pouvais plus jamais le retrouver. C'est bien!

bon travail! J'aime le (travail en cours) car toute archéologie est et nous en apprenons toujours plus. Je parie tout mon argent que nous allons ajouter d'autres civilisations découvertes à la partie amérique centrale/du sud de la chronologie au cours des prochaines décennies.

Je suis d'accord! Je pense que ce que nous apprenons sur les Mayas et les nouvelles découvertes en Amazonie avec les nouvelles technologies Lidar va faire sauter la porte à ce que nous pensions savoir de leur culture ! J'aimerais aussi beaucoup voir cette technologie utilisée dans des endroits comme les déserts d'Arabie et du Sahara, et les forêts de Sibérie. Qui sait, peut-être existe-t-il une civilisation comparable à l'Egypte et à Sumer dont nous ignorons même l'existence ! Cette Terre a traversé tant de changements catastrophiques depuis l'époque où les humains modernes existent, cela ne me surprendrait pas si toutes les preuves avaient été effacées.

>BC
>CE
choisissez BC/AD ou BCE/CE
de préférence BCE/CE

Oui, je m'en tiens à BCE/CE. Belle prise.

Bon point. Pour une raison quelconque, j'ai une connexion avec BC mais j'insiste pour ne pas utiliser AD, lol. Je vais le réparer quand même !

Merci beaucoup pour vos notes ! Vous avez beaucoup d'informations intéressantes que je peux ajouter.

Merci d'avoir signalé mon exclusion des chronologies babylonienne et hittite et grecque, je vais essayer de les ajouter du mieux que je peux à celle-ci. Le seul problème auquel j'ai été confronté récemment est d'avoir suffisamment d'espace pour contenir le texte de toutes les divisions dans leurs cases respectives (ça devient déjà assez serré, lol). Juste pour que vous le sachiez, cette chronologie fait partie d'un projet plus vaste sur lequel je travaille où vous pouvez réellement cliquer sur chaque civilisation et entrer dans une chronologie plus approfondie de cette période, avec des artefacts, des cartes, des personnages historiques, la mythologie, etc. J'ai donc débattu de ce qu'il fallait même inclure dans ce plus grand pour économiser de l'espace. J'ai en fait fait une partie assez détaillée de la Grèce antique jusqu'à présent, avec une ventilation de l'archaïque à l'hellénistique, donc j'espère pouvoir publier quelque chose de plus interactif quelque part bientôt. Je suis toujours à la recherche de plus d'aide avec les personnes/cultures à ajouter, alors faites-le moi savoir ! (Je suis sûr que vous remarquerez par exemple que je me suis concentré uniquement sur les figures grecques classiques à ce stade). Quant aux périodes intermédiaires égyptiennes, j'ai essayé de les rendre claires dans les lignes noires entre les royaumes, mais peut-être que ce n'est pas assez clair.

Comme pour toutes vos autres notes, je vais m'assurer d'essayer de les ajouter également à cette chronologie plus large (tant que j'ai assez d'espace, lol). Merci beaucoup pour votre aide quand même ! Je me base sur mes propres recherches personnelles pendant mon temps libre, donc j'apprécie vraiment une autre paire d'yeux pour saisir ce que j'ai manqué. C'est un long travail en cours, comme je l'ai dit. Toujours plus à apprendre !


L'Ouest américain, 1865-1900

L'achèvement des chemins de fer vers l'ouest après la guerre civile a ouvert de vastes zones de la région à la colonisation et au développement économique. Les colons blancs de l'Est ont traversé le Mississippi pour exploiter, cultiver et ranch. Les colons afro-américains sont également venus de l'Ouest du Grand Sud, convaincus par les promoteurs des villes occidentales entièrement noires que la prospérité pouvait y être trouvée. Les cheminots chinois ont ajouté à la diversité de la population de la région.

La colonisation de l'Est a transformé les Grandes Plaines. Les énormes troupeaux de bisons d'Amérique qui parcouraient les plaines ont été presque anéantis et les agriculteurs ont labouré les herbes naturelles pour planter du blé et d'autres cultures. L'industrie du bétail prit de l'importance car le chemin de fer offrait un moyen pratique d'acheminer le bétail au marché.

La perte du bison et la croissance de la colonisation blanche ont considérablement affecté la vie des Amérindiens vivant en Occident. Dans les conflits qui en résultèrent, les Amérindiens, malgré des victoires occasionnelles, semblaient voués à la défaite par le plus grand nombre de colons et la force militaire du gouvernement américain. Dans les années 1880, la plupart des Indiens d'Amérique étaient confinés dans des réserves, souvent dans des régions de l'Ouest qui semblaient les moins désirables pour les colons blancs.

Le cow-boy est devenu le symbole de l'Occident à la fin du XIXe siècle, souvent représenté dans la culture populaire comme une figure glamour ou héroïque. Le stéréotype du cow-boy blanc héroïque est cependant loin d'être vrai. Les premiers cow-boys étaient des vaqueros espagnols, qui avaient introduit du bétail au Mexique des siècles plus tôt. Des cow-boys noirs ont également parcouru la gamme. De plus, la vie du cow-boy était loin d'être glamour, impliquant de longues et dures heures de travail, de mauvaises conditions de vie et des difficultés économiques.

Le mythe du cow-boy n'est qu'un des nombreux mythes qui ont façonné notre vision de l'Occident à la fin du XIXe siècle. Récemment, certains historiens se sont détournés de la vision traditionnelle de l'Occident comme frontière, « point de rencontre entre civilisation et sauvagerie » selon les termes de l'historien Frederick Jackson Turner. Ils ont commencé à écrire sur l'Occident comme un carrefour de cultures, où divers groupes se sont battus pour la propriété, le profit et la domination culturelle. Réfléchissez à ces points de vue différents sur l'histoire de l'Occident en examinant les documents de cette collection.


Une brève histoire des droits civils aux États-Unis

  • 1970 - Un couple homosexuel du Minnesota demande une licence de mariage. Ils sont niés et leur cas est porté devant la Cour suprême de l'État.
  • 1973 - Le Maryland devient le premier État à interdire le mariage homosexuel
  • 1976 - un mariage homosexuel non sanctionné par l'église fait l'actualité
  • 1983 - Les droits des couples de même sexe deviennent un problème - un couple de lesbiennes est confronté à la question des droits des conjoints lorsque l'un d'eux est victime d'un accident de voiture et que l'autre se voit refuser le droit de s'occuper d'elle.
  • 1984 - Berkeley, Californie adopte la première loi nationale sur le partenariat domestique
  • 1987 - première cérémonie de mariage homosexuel de masse - a lieu sur le National Mall - près de 2000 mariages homosexuels ont lieu
  • 1989 - des décisions de justice à New York et en Californie définissent les couples de même sexe comme des familles
  • 1992 - les employés de même sexe commencent à recevoir des prestations de partenaire domestique de Levi Strauss & Co. et de l'État du Mass.
  • 1993 - la Cour suprême d'Hawaï décide que les mariages homosexuels ne peuvent être refusés à moins qu'il n'y ait une raison " impérieuse " de le faire - les législateurs d'Hawaï répondent en adoptant un amendement visant à interdire le mariage homosexuel
  • 1995 - Le gouverneur de l'Utah signe une loi DOMA d'État
  • 1996 - Le président Clinton signe le DOMA fédéral
  • 1997 - Hawaï devient le premier État à offrir des avantages de partenariat domestique aux couples de même sexe
  • 1998 - Les électeurs d'Alaska et d'Hawaï approuvent les interdictions constitutionnelles de l'État sur le mariage homosexuel
  • 1999 - La Cour suprême du Vermont décide que les couples de même sexe doivent recevoir les mêmes avantages et protections que tout autre couple marié en vertu de la Constitution du Vermont
  • 2000 - la Conférence centrale des rabbins américains accepte d'autoriser les cérémonies religieuses pour les couples de même sexe tandis que le Vermont devient le premier État à adopter une loi accordant tous les avantages du mariage aux couples de même sexe. Les électeurs du Nebraska approuvent une interdiction constitutionnelle du mariage homosexuel
  • 2002 - Le Nevada vote pour approuver une interdiction constitutionnelle de l'État du mariage homosexuel
  • 2003 - Un amendement proposé à la Constitution fédérale est présenté à la Chambre des représentants. Il définirait le mariage comme étant uniquement entre un homme et une femme. La Cour suprême des États-Unis décide Lawrence c. Texas, annulant la loi sur la sodomie et consacrant un large droit constitutionnel à la vie privée sexuelle. La Californie adopte une loi sur le partenariat domestique qui accorde aux partenaires de même sexe presque tous les droits et responsabilités en tant que conjoints dans les mariages civils. Le président Bush déclare qu'il veut des réserves de mariage pour les hétérosexuels et la Cour suprême du Massachusetts rend une décision qui fait du Massachusetts le premier État à légaliser le mariage homosexuel.
  • 2004 - La ville de San Francisco commence à marier des couples de même sexe dans le cadre d'un défi ouvert à la loi CA et le Nouveau-Mexique commence à délivrer des licences de mariage aux couples de même sexe car leur loi ne mentionne pas le sexe. Portland, dans l'Oregon, commence également à délivrer des licences de mariage aux couples de même sexe. Un sondage réalisé par le Washington Post montre que 51% du pays est favorable à ce que les couples de même sexe s'unissent civilement. Alors qu'on dit à San Francisco d'arrêter les unions homosexuelles, l'Oregon prend la mesure la plus drastique d'arrêter tous les mariages jusqu'à ce que l'État décide qui peut et ne peut pas se marier. L'amendement constitutionnel proposé avec l'interdiction du même sexe meurt au Sénat américain après le témoignage contre lui de politiciens conservateurs. Le Missouri vote l'interdiction du mariage homosexuel. L'État de Washington dit oui au mariage homosexuel dans une décision de justice tandis que la Cour suprême de Californie annule les mariages homosexuels. Plusieurs États adoptent des initiatives visant à interdire les mariages homosexuels.
  • 2005 - À New York, un juge d'État qualifie d'illégal l'interdiction par l'État du mariage homosexuel. La législature californienne tente d'adopter une loi légalisant les unions homosexuelles, mais le gouverneur y oppose son veto. Le Connecticut devient le deuxième État à approuver les unions homosexuelles.
  • 2006 - La Cour suprême du New Jersey ordonne à la législature de reconnaître les unions homosexuelles.
  • 2008 - La Cour suprême de Californie annule l'interdiction du mariage homosexuel. Cela conduit les électeurs californiens à approuver une interdiction constitutionnelle du mariage homosexuel. Les électeurs de Floride et d'Arizona font de même.
  • 2009 - La Cour suprême de l'Iowa annule l'interdiction par l'État du mariage homosexuel. La législature du Vermont légalise les mariages homosexuels. Le Maine et le New Hampshire emboîtent le pas, bien que les électeurs du Maine abrogent plus tard la loi de l'État autorisant le mariage homosexuel.
  • 2010 - L'interdiction par les électeurs californienne du mariage homosexuel à partir de 2008, connue sous le nom de Prop 8, est déclarée inconstitutionnelle.
  • 2011 - Le président Obama déclare le DOMA inconstitutionnel. New York légalise le mariage homosexuel.
  • 2012 - Le neuvième circuit trouve la proposition 8 inconstitutionnelle. L'État de Washington, le Maine et le Maryland légalisent le mariage homosexuel par vote populaire.
  • 2013 - Rhode Island, Delaware, Minnesota, New Jersey, Hawaï, Illinois et Nouveau-Mexique légalisent le mariage homosexuel. La Cour suprême des États-Unis déclare l'article 3 de DOMA inconstitutionnel. Il décide également que les défenseurs de la Prop 8 n'ont pas de statut, ouvrant la voie à la légalisation des unions homosexuelles en Californie. L'IRS reconnaît les couples mariés de même sexe. L'interdiction du mariage homosexuel dans l'Utah est jugée inconstitutionnelle.
  • 2014 - L'Oregon, la Pennsylvanie, le Kansas et la Caroline du Sud légalisent le mariage homosexuel. L'église presbytérienne vote pour autoriser les cérémonies homosexuelles. La Cour suprême des États-Unis statue sur une affaire qui autorise le mariage homosexuel dans 5 États (VA, OK, UT, WI et IN) mais refuse de faire une déclaration générale pour tous les États.
  • 2015 - La Cour suprême des États-Unis rend les mariages homosexuels légaux dans les 50 États de Obergefell contre Hodges.

Il est tout à fait approprié de terminer cette chronologie avec la citation suivante de cette décision :

&lquoAucune union n'est plus profonde que le mariage, car elle incarne les idéaux les plus élevés d'amour, de fidélité, de dévotion, de sacrifice et de famille. En formant une union conjugale, deux personnes deviennent quelque chose de plus grand qu'avant. Comme certains des requérants dans ces cas le démontrent, le mariage incarne un amour qui peut durer même après la mort. Ce serait mal comprendre ces hommes et ces femmes que de dire qu'ils ne respectent pas l'idée du mariage. Leur plaidoyer est qu'ils le respectent, le respectent si profondément qu'ils cherchent à trouver son accomplissement par eux-mêmes. Leur espoir est de ne pas être condamnés à vivre dans la solitude, exclus de l'une des plus anciennes institutions de la civilisation. Ils demandent une égale dignité aux yeux de la loi. La Constitution leur accorde ce droit.»


Comparaison des civilisations anciennes

Civilisation 1 : l'Egypte ancienne

  • Peuple d'origine chamitique, d'influence sémitique.
  • Situé dans le soi-disant « croissant fertile », le berceau de la civilisation occidentale.
  • Au nord-est de l'Afrique, entre le désert de Libye (à l'ouest) et les montagnes arabes (à l'est).
  • L'Egypte s'étend du sud au nord le long du Nil, ce qui permet la fertilité du pays. C'est pourquoi l'Égypte est « un don du Nil ».
  • Division territoriale en Basse-Égypte (le delta du Nil), capitale Memphis, et en Haute-Égypte (la vallée du Nil), capitale Thèbes.

Politique

À ses débuts, l'Égypte était divisée en petits États ou « nomes », sous le contrôle de princes héréditaires, chargés de l'administration civile, militaire, judiciaire et du culte (dirigé par le grand prêtre).
Au cours de l'Ancien Empire (3200 – 2400 av. J.-C.), avec Memphis comme capitale, le roi Ménès unifia l'Égypte et la dynastie pharaonique (première à cinquième dynastie) commença. La bureaucratie sous les fonctionnaires royaux (scribes) et la centralisation gouvernementale se posent.

Le Pharaon, au pouvoir absolu, a un caractère divin puisqu'il est le fils du dieu solaire. Dans la Période Intermédiaire (2400 – 2000 avant JC), le dieu Ra s'élève au-dessus du pharaon. Les gouverneurs deviennent maîtres et seigneurs de leurs districts. La monarchie dépérit et l'anarchie s'empare de l'Egypte.

Anciennes civilisations du monde

Au Moyen Empire (2000 – 1788 avant JC), l'unité est rétablie grâce aux princes de Thèbes, les pharaons ne gouvernent pas du tout car les nobles contrôlent les quartiers (décentralisation administrative).

Expansion en Nubie. Cependant, le pays retourne à l'anarchie, étant dominé par un peuple mixte indo-européen et sémitique : les Hyksos.

Au Nouvel Empire (1580 – 1085 av. J.-C.), le pays est à nouveau libéré par les princes de Thèbes. A ce stade, le pharaon gouverne absolument par une administration centralisée. Il y avait maintenant une armée permanente et une noblesse guerrière.

Expansion orientale : Thoutmosis III (1480 – 1450 av. J.-C.) soumet la Palestine, Phénicie, et la Syrie. Des garnisons furent établies en ces lieux, préservant les coutumes des peuples conquis. Grâce à la diplomatie, ils ont réussi à maintenir des relations amicales avec les princes asiatiques et à établir l'harmonie à l'Est. Le pharaon cherche à marquer l'histoire, adore avec des temples dédiés aux dieux, célèbre des fêtes et offre une belle vie à ses sujets.

La réforme religieuse d'Aménophis IV a conduit à la division du peuple, à la haine du pharaon et à l'anarchie. Les princes syrien et palestinien deviennent indépendants. L'empire universel a été détruit.

Avec les XIXe et XXe dynasties (1350 – 1085 av. J.-C.), les pharaons rétablissent temporairement le pouvoir. Avec Ramsès II, la paix intérieure et extérieure est réalisée, mais l'Egypte voit sa sphère d'influence réduite, se souciant à l'avenir de se défendre des puissances étrangères.

Après la XXe dynastie, la lutte pour le pouvoir entre le sacerdoce d'Amon, les mercenaires libyens, les rois de Nubie et la domination assyrienne (671 av. J.-C.) a conduit le pays dans une situation préoccupante. Cela n'a été surmonté que grâce à la vingt-sixième dynastie, la période saïte (663 av. Cependant, un incident extérieur, la destruction de l'empire assyrien et la formation de l'empire perse, empêchera les pharaons de se défendre contre le nouveau pouvoir et seront vaincus à la bataille de Péluse en 525 av. L'Egypte devient alors une province persane.

Société

Les premiers habitants étaient des chasseurs nomades, qui se sont installés dans la vallée du Nil, se consacrant au travail de la terre.

L'acquisition et l'accumulation de terres, de richesses et de pouvoir ont finalement conduit à une forte division sociale entre la classe dirigeante (famille royale, fonctionnaires royaux et prêtres), les marchands et artisans et une multitude de serviteurs (esclaves).

Il ne s'agissait pas de castes fermées, mais généralement, le fils héritait du métier du père.

Économie

Dans les premières années, ses habitants se sont consacrés au travail collectif de la terre. Cependant, avec le temps, notamment à partir de l'Ancien Empire, les activités se sont diversifiées. Au fur et à mesure que l'agriculture se développait, le commerce (ils entretenaient des relations commerciales avec les peuples d'Asie occidentale), l'artisanat, les mines et les carrières se développaient également.

Religion

Dans les premiers temps, fétichisme (esprits incarnés dans les animaux) était la principale manifestation religieuse, accompagnée de la croyance en un dieu tutélaire pour chaque ville (Thèbes avait le bélier Amon à Memphis, Ptah et le bœuf Apis). Dans une deuxième étape, le anthropomorphe le culte est né (croyance en un dieu avec un corps humain et une tête d'animal). Des dieux supérieurs sont apparus, associés au soleil : Ra (Amon-Ra). Ils vénéraient également le fils de Ra, Horus (le soleil levant), Seth, le dieu des ténèbres, et Osiris, le dieu du soleil couchant. Au début, ils n'étaient pas des cultes et ne servaient qu'à expliquer des phénomènes naturels. Au fil des siècles, les sacrifices humains aux divinités étaient fréquents. Les Égyptiens adoraient même les bons dieux autant que les mauvais avec la même vigueur, car ils les considéraient comme supérieurs à tout homme et un tel pouvoir devait être vénéré. Pendant le Nouvel Empire, Amon-Rê est devenu le dieu unique et suprême, le créateur de l'univers (véritable monothéisme), bien que les gens aient continué à pratiquer le polythéisme.

Les prêtres occupaient une position élevée en tant que médiateurs entre les dieux et les hommes. Ils étaient les seuls enseignants dans les écoles, situées dans les temples. Ils ont nourri les sciences. Leur position était héréditaire. Le grand pouvoir terrestre et spirituel que possédait le souverain sacrificateur pendant le Nouvel Empire a conduit à l'affaiblissement de l'État et du pharaon. La réforme religieuse d'Aménophis IV ou Akhenaton 'efficace pour Aton' (1370 - 1352 avant J.-C.) a conduit à l'adoration d'un seul dieu (monothéisme), une nouvelle forme du dieu solaire, Aton ('disque solaire'), le dieu amour et bonté. Le roi s'est déclaré grand prêtre du nouveau dieu, détruisant les temples et les images dédiés aux autres dieux et expulsant les prêtres. La nouvelle religion imposait aux hommes des devoirs moraux. Contrairement à ces changements, une fois Aménophis disparu, le peuple est revenu à ses pratiques religieuses ancestrales (culte d'Amon-Rê et des autres dieux), le matérialisme prenant le pas sur la spiritualité.

En ce qui concerne la mort, la croyance égyptienne était liée au « ka », c'est-à-dire à l'esprit de chaque homme, qui habitait un corps. C'est pourquoi, au moment de la mort, le cadavre a été momifié afin que l'esprit puisse continuer à l'habiter pour l'éternité. Plus tard, ils pensèrent que l'âme quittait le corps et entrait dans le monde des dieux après avoir traversé le soi-disant « jugement des morts ». Ceci, d'une certaine manière, permet de comprendre l'importance accordée aux actes qu'un homme a commis au cours de sa vie, ce qui traduit une relative spiritualité. Malgré cela, la momification n'a pas été abandonnée.

Avancées culturelles

  • Ils ont développé l'écriture hiéroglyphique (idéographique).
  • Leurs monuments funéraires structurels se distinguent : les pyramides, notamment celles de Gizeh (Khufu, Khafré et Menkaourê), et la construction de mastabas et d'hypogées (tombes souterraines préférentiellement situées dans la Vallée des Rois).
  • Les temples en l'honneur des dieux se distinguent par leur grandeur c'est le cas des temples de Karnak et de Louxor à Thèbes dédiés à Amon-Rê. Ces œuvres monumentales construites en pierre sont nées du désir d'exprimer matériellement l'infini et l'éternel.
  • Ils ont également fait d'importants progrès en médecine, en mathématiques et en astronomie, le dernier ayant abouti à une année civile très exacte de 365 jours divisés en douze mois, le dernier ayant cinq jours restants à la fin. Les ouvrages utilisant les eaux du Nil ont connu un développement particulier, en construisant des digues et des canaux d'irrigation.

Civilisation 2 : Ancienne Mésopotamie

Emplacement

Habité par des peuples sémitiques et indo-européens qui se sont répandus sur les terres fertiles entourées par les fleuves Euphrate et Tigre. La Mésopotamie ou « le pays entre deux fleuves » (l'Euphrate et le Tigre) comme l'appelaient les Grecs, est située entre l'Arménie, les montagnes du Kurdistan, le désert syro-arabe et le golfe Persique. Il fait également partie de la soi-disant «Croissant fertile’.

La Mésopotamie est divisée en deux régions : Assyrie (la partie la plus septentrionale et montagneuse) et Babylonie (partie sud, une plaine fertile presque plate) ou Chaldée.

Son climat est chaud et sec, et la Mésopotamie serait une steppe stérile sans l'Euphrate et le Tigre, qui naissent dans les montagnes arméniennes. Chaque année en avril et mai, à la fonte des neiges, ils inondent le pays de leurs eaux.

Économie

Grâce à irrigation artificielle, la Mésopotamie était l'un des pays les plus fertiles, avec trois récoltes par an, riche en céréales et en vignobles. Parmi la faune se trouvaient des lions, des gazelles, des autruches, ainsi que des chiens sauvages, des chats, des moutons et des ânes, qui avaient déjà été domestiqués il y a longtemps. Un produit particulier était l'essence, à partir de laquelle l'asphalte était extrait.

Société

Les premiers habitants de la Mésopotamie étaient des bergers et des nomades qui se sont organisés autour du travail collectif et en organismes politiques à forte autorité. Leur organisation politique était la tribu, basée sur un système patriarcal et l'idée d'une communauté consanguine. Tous les membres de la tribu sont libres et égaux, il n'y a pas de différences sociales. Seules les personnes âgées jouissaient d'une certaine supériorité, qui étaient dirigées par un patriarche. Ils avaient un droit commun avec une importance particulière accordée au droit de vengeance privée et collective et au droit à l'hospitalité. Tout grief fait à une personne était vengé par sa famille ou sa tribu.

Politique

Après la fondation des premières villes, de petits États ont ensuite été formés en Babylonie, avec une ville fortifiée au centre. A la tête se trouvait un prince-prêtre connu sous le nom de patesi, qui était considéré comme le représentant de la divinité tutélaire de la cité, le dieu étant son véritable propriétaire.

Les villes les plus importantes étaient, à Sumer : Ur, Uruk et Nippour, cette dernière était un centre religieux pour tout le pays à Akkad : Agade, Kish, et Lagash ou Tello. Les deux Akkadiens et Sumériens étaient des peuples guerriers. Il y a eu d'innombrables guerres entre les petits États, chacun essayant de s'imposer aux autres. Grâce à ces concours, le pays s'est progressivement unifié, les plus petits États ont été absorbés.

L'unification de la Babylonie a été réalisée par les Sumériens vers 2650 av. Le premier grand empire fut celui du roi Lugalzagesi, qui englobait toute la Mésopotamie jusqu'aux rives de la Méditerranée. Il a cessé d'exister après sa mort, mais il est devenu la première tentative de l'histoire de créer un empire universel. Après la mort de Lugalzagesi, les Akkadiens ont établi leur domination (2600 av.

Le pouvoir politique des Babyloniens était d'une grande importance économique et culturelle (plus grand que celui des Égyptiens). Les marchands babyloniens traitaient dans tout le monde oriental. Langue et écriture babyloniennes, poids et mesures, lois, croyances et arts répandus dans tout l'Orient. L'idée d'un empire universel est née pour la première fois en Babylonie.

Deux siècles après sa fondation, l'empire akkadique s'effondre à la suite de troubles internes (2400 av. Les Sumériens ont temporairement retrouvé l'unité de l'empire, mais leurs luttes pour la suprématie ont épuisé leurs forces et finalement, le royaume a succombé à l'avancée des peuples étrangers : les Elamites, et surtout les Amorites, un peuple sémitique qui habitait le désert syro-arabe. Les Amorites ont réussi à soumettre les Sumériens-Akkadiens (2000 avant JC), créant un empire avec Babylone comme capitale.

L'organisation de l'empire babylonien est l'œuvre d'Hammourabi (1950 – 1905 av. J.-C.) qui, après avoir consolidé son pouvoir intérieur, triomphe des Élamites, incorpore l'Assyrie et la Syrie et atteint une route vers la Méditerranée. Mais Hammurabi n'était pas un conquérant, il se consacrait avant tout à assurer la paix et l'ordre dans son pays. L'empereur contrôlait le gouvernement par ordre divin, il n'était pas adoré comme un dieu (comme les pharaons égyptiens). Il a agi en tant que représentant du dieu Marduk, le roi des dieux, qui était considéré comme le véritable souverain de l'empire. Chaque année, le roi se retirait dans un temple, où il entrait en contact direct avec la divinité, qui lui donnait ses ordres et exposait les destinées de l'empire. Le travail le plus important d'Hammourabi était la codification des lois (Le Code d'Hammourabi) afin que toute personne lésée puisse lire les lois et trouver justice.

En l'an 1750 avant JC, les Hittites (peuple indo-européen) envahirent la Mésopotamie et détruisirent l'empire babylonien grâce à une arme de guerre avantageuse : le char tiré par des chevaux. Le royaume hittite a atteint son apogée aux XIVe et XIIIe siècles av. L'empire hittite s'étend alors sur toute l'Asie Mineure, le nord de la Syrie et une partie de la Mésopotamie. Au milieu du XIIe siècle avant JC, l'empire est détruit, victime de grandes vagues migratoires.

Finally, the destruction of the Babylonian kingdom by the Hittites opened the way for the Kassites (Kurdish-Indo-European people), who ruled for more than five centuries in Babylon, meaning their rule was a period of total decline for the country.

Religion

Like all Semitic peoples and the Egyptians, the inhabitants of Mesopotamia saw the world as inhabited by innumerable spirits, good and bad. They manifested themselves in diverse objects in nature, like stones and plants. The bull and the lion were revered as sacred animals and colossal statues of them were erected in temples and palaces.

The Babylonians and Assyrians accepted the existence of a large number of gods (polytheism), all of whom were celestial beings. They attributed human virtues and passions to them. They were benevolent and righteous gods, there were no evil gods. Evil was caused by demons, evil spirits, more powerful than men, but inferior to gods. They used magic to combat them.

The Babylonians divided the universe into the sky, earth, and ocean, each of which had a god. Anu was the god of the sky, who was above the other deities. Enlil, the counselor of the gods and lord of the humans, and reigned in the land. The third god was Ea, the lord of the waters, who gave wisdom. Beside the worship of these human form gods, they worshiped the stars. The sun god was Shamash (god of justice), the moon god was Sin (god of time), and the planet Venus was Ishtar, goddess of war and love. Each city also had its own tutelary god, with Marduk (Babylon) and Asur (Assyria) standing out. They become national gods, being worshiped as supreme gods. The Babylonians strove to find a solution to the problem of why we live and suffer. According to Babylonian belief, Marduk formed man in his image from a pile of clay kneaded with his own blood.

The problem that worried them most was death. They buried the bodies of their dead because otherwise, the spirit of the dead would become a harmful spirit. If the body received a final tribute, the soul (edimnu) was lowered into the ‘great land’, to the house of darkness, where darkness reigned and the dead had dust for food. This belief left a gloomy and sad impression on spiritual life. Every human being depended on a custodian god, who intermediated with other gods. Therefore, man had to worship this god or else it would abandon him and all sorts of misfortunes would turn towards him. It was necessary to gain the benevolence of the deities through prayers, sacrifices, and magic. What they asked for most was a long earthly life to avoid the torments of the afterlife.

Advances

The Sumerians, intelligent and active, made the country arable, building canals and dikes and drying the marshes. They founded cities and maintained active trade. Of all the advances made by the Sumerians, the most important was the invention of cuneiform writing. In the fourth millennium BC, their art and science had already reached an astounding height.

Civilization 3: Ancient India

Emplacement

South east of Asia, between the Indus and Ganges rivers, in the so-called Hindustan peninsular.

A wide plain extends around the Indus, a place conducive to cultivating crops. The periodic flooding of the river covered a wide area of land, which, with a system of irrigation canals, was an effective aid in the fertilization of the land.

Société

The Hindus did not mix with subdued people. To preserve the purity of the blood, they established a caste system. Each caste was a closed social group, marriage between members of different castes being prohibited. The caste system remains to this day in India, posing the biggest problem for any social of political reform. The Hindus have three castes: 1) Brahmin or priests 2) Kshatriya or warriors, which nobles, princes, and kings belong to and 3) Vaishya, the people who were dedicated to commerce, industry and culture.

The vanquished have two castes: 1) the Shudra, and 2) the untouchables. These castes are despised for being considered impure. They do not belong to the socio-political organism.

Politique

By the year 2500 BC, several powerful cities had been established in the Indus Valley, among them Mohenjo-Daro and Harappa. These cities had strong commercial organization thanks to river navigation in the territory, which allowed them to acquire innovations from other places, especially Mesopotamia. At the head of the government was the priest-king.

Économie

The Indus valleys were used for agricultural work (cotton and grain cultivation). They also entered into commercial relations with Mesopotamia.

Religion

Like the Aryans and other peoples, the Hindus deified the forces of nature, forming a large number of cults. As a consequence of theological speculation, the Brahmanism doctrine was formed. But this was only practiced by the most elite spirits, while a great multitude of the people continued to worship polytheistic deities. However, the same general tendencies predominate in Brahmanism and popular beliefs. Similar concepts and the same divine figures appearing in both, as the first is derived from the latter, forming a purification of it. Beliefs are found to be expressed in the Vedas, the ancient sacred books, and in the Laws of Manu.

Brahmanism is a pantheistic religion. The world is the material manifestation of the ‘brahma’ ( the Brahma soul of the world, universal soul), which permeates everything. But although the Brahma creates and permeates matter, this is in itself bad. The human body also has no value. The ‘atman’, man’s soul, is condemned to last in the body to atone for old faults. If the atman fails to purify itself, it will have to be reincarnated after the death of the corresponding body into new beings. Depending on whether their behavior has been good or bad, these reincarnations will be in inferior beings (minerals, plants, animals) or superior ones (people, spirits, genies). According to this science of the transmigration of souls, each reincarnation is a punishment for not having achieved purification, but at the same time, it is a new opportunity to achieve it. Through asceticism, the suppression of passions, humiliation and meditation, the soul attains purification until it is finally able to be rid of the body. The ultimate end is the complete separation of matter, the annihilation of the individual soul through its return to the world, which is the one and all, the identification of the Atman with the Brahma. Brahmanism preaches denial of life. It does not want to eliminate the evils of the world, but rather flee the world. The most perfect representative of Brahmanism is the yogi who, abandoning the things of this world, dedicates himself entirely to asceticism, humiliation and meditation.

Brahmanism authenticates and approves the caste system, as according to them each caste signifies a higher stage in the process of the purification of the soul. Buddhism: Brahmanism declined more and more. Against this, against the caste system and against the popular polytheistic cults, it arose in around 500 BC. Gautama Buddha (‘one who is awake’) taught a new doctrine to rid the world of evil. A profound pessimism dominated in his doctrine. The world is drastically evil. Man can be redeemed from evil through charity, compassion and love. Through the renunciation and suppression of passions and appetites, in favor of truth etc., the soul enters Nirvana, where it is extinguished.

bouddhisme is a very peculiar religion because it is one without a god, it is complete atheism. The world and man are intrinsically evil. Living is suffering. It is necessary to annihilate individual existence to redeem oneself from suffering. Happiness lies in extinction, the entrance to Nirvana. Initially, Buddhism was widespread in India, but as it was addressed to all men and opposed to the caste system, it then led to a powerful reaction from Brahmanism. Finally, it disappeared almost completely. Instead, it spread throughout East Asia (Burma, Siam, Indochina, Tibet, Mongolia, China, Japan). Buddhism originally being a religion without a god, it didn’t have a cult at first. There were no temples, ceremonies nor prayers. But as the masses couldn’t believe in a purely abstract religion, the divinized Buddha himself.

Advances

The Hindu cities were noted for their progress each one had temples, a public bath with central heating, lounges, and granaries. The streets were lined with houses with terraces, many two stories high, built with baked bricks, and people used bitumen on ceilings and walls to avoid damp. Indus plumbing was the most advanced of its time. The large houses had wells for drinking water and bathwater, and a drainage system. The cities prospered for almost a thousand years, but in around 1700 BC, they were devastated by earthquakes and floods. Indian sculptors made terracotta figures as well as stone ones. In Mohenjo-Daro, carved seals with animal figures and symbols from a form of writing not yet discovered have been found.

Civilization 4: Ancient China

Emplacement

In the fertile valleys of the Yellow River and the Yangtze, one of humanity’s most fascinating and fruitful civilizations developed: the Chinese.

Politique

An empire controlled by the emperor was formed, which passed into the hands of several dynasties or families:

  • Shang Dynasty: (circa 1766 – 1027 BC) This dynasty was established following a series of tribal wars. It extended up to Mongolia and along the valley of the Yellow River. Its capital city was Yinxu. Shang society was highly developed and governed by a hereditary class of aristocrats. At the head was the king, who presided over a military nobility and chose territorial governors. Between this aristocratic class and the commoners, there was a priestly cult. Their economy was based on agriculture, which included the cultivation of millet, wheat and barley. They mastered bronze metallurgy and also their delicate jade sculptures and silk fabrics were famous. The cult to the deceased emperors ruled and occasionally they would perform human sacrifices. The Shang dynasty came to an end weakened by neighboring peoples and was replaced by the Zhou.
  • Zhou Dynasty: (circa 1027 – 256 BC) This was the last dynasty of kings before the imperial dynasties. Their capital was established in the city of Xi’an and they divided the kingdom into several states controlled by a local governor, who completed central orders. Over time, these states grew more and more independent, and the dynasty’s power was weakened. The cities grew, forming a commercial class that used money instead of bartering. There was great cultural development in this period there were great thinkers and philosophers, such as Confucius, the creator of Confucianism (see box) and Lao Tzu, the creator of the Tao Te Ching and Taoism, which worships the spirits of nature and ancestors. A large number of great books were produced, including the I Ching (or Classic of Changes), the Shijing (or Classic of Poetry) among others. In the year 256 BC, the Zhou dynasty finally came to an end when the central government lost power and broke into seven great states.
  • Ch’in or Qin Dynasty: (circa 221 – 207 BC) The seven separate states fought among themselves to control China. Finally, the Ch’in or Qin were victorious and their king, Zheng, established a heavily authoritarian great empire (221). In addition, he named himself Qin (or Ch’in) Shi Huang Di (‘First Emperor of China’).

The emperor carried out a series of administrative and economic measures, in addition to promoting cultural unification. Among his famous works are the construction of the Great Wall of China, which was built to defend the empire from invasions. This was later extended and reconstructed by subsequent dynasties. Due to the harsh government and heavy taxes, when the emperor died, in 210 BC, civil war broke out. This, in addition to the continuous threats of invading peoples, caused the empire to fall and the Han came to power.

Société

Aristocratic society. This means a society with strictly identified social stratum, in which the most powerful class rules the least powerful. At the head is the king, who presided over a military nobility and chose territorial governors, who were obliged to offer their services in military enterprises. In this sense, we can see a characteristic parallelism with European feudalism that would take place around a thousand to two thousand years later, in a territory with which there would only be trade routes, and therefore, cultural exchange around 200 BC (Silk Road). On a lower level were the commoners, who were most people, and who didn’t have any decision-making power. Between the aristocratic class and the commoners was a learned priestly social stratum who dealt with governmental and administrative documents.

Économie

Based on rice cultivation. In addition, millet, wheat, barley, and rice were grown. Silkworms were also tended to, and they bred dogs, pigs, sheep, and oxen.

Religion

They followed the principles of Confucius. Confucianism, more than a religious system, is a moral one, based on the importance of goodness and the spirit. They never had a specifically designed religion. But even so, it is known that, like most Oriental civilizations, they worshiped their ancestors (Animism, a definition in the religious sense) by creating altars and statues for them, and equipping them with a special knowledge and a series of supernatural powers. They also believed that the soul of the ancestors, or their plans, could be read in the stars, which is known as Chinese astrology, but it was never especially advanced, unlike that of the Babylonians, Egyptians or Hindus. Like other cultures of the time, they worshiped a series of different gods depending on the region, inherited from the distinct populations of the Yangshuo and Longshan cultures, sometimes natural, or representing human attitudes or feelings. Their gods were anthropomorphous and zoomorphic, so they are defined as polytheists. The most important of the gods was Shangdi ‘the Supreme Deity’.

Advances

Two philosophical currents were formed, the most important ones in China, which remain to this day: Confucianism (moral principles from the great philosopher Confucius) and Taoism (harmony with nature).

Les La Grande Muraille de Chine was built. Writing, almost as it is today, was created. Formation of hydraulic works and extremely important cultural links (Silk Road). Invention and development of the paper industry. Buddhism flourished. The Grand Canal linking the Yangtze and Yellow rivers was built. There was great artistic development, in painting and poetry, and in cartography and mathematics.


Urartu Civilization Timeline - History

The way we think about time is learned. Over the eons, different cultures and peoples have held different beliefs about the nature of time. Western historical thought is based on certain assumptions about the nature of time. When we make a timeline of historical events, we create a graphic representation of how we in Western secular society think about time. We link units of time with events. We make a sequence that suggests a past, present, and future. The direction says that time and history proceed in a line, not a circle. Portrayed in a line, events are unique in history and do not repeat themselves in exact ways. History incorporates change.

Sequences in a timeline, where some events happen before others, also suggest the possibility of cause and effect. They suggest that events exist in relationship to one another, in a context. Thematic timelines suggest turning points, linear trends, and progressions, whether or not these exist in fact.

Thus, making a timeline allows one to plot events in a graphic way, to see possible relationships, to help memory, and to grasp sequence. In the process, culling from the many possible dates sharpens one’s appreciation for the dates necessarily excluded.


The Iron Age

The Bronze to Iron Age transition took about 300 years to fully come about its completion clearly marked by the rise of the Assyrian Empire that owed its success to the both violent and skillfull exploitation of new Iron Age warfare techniques.

During the Bronze Age, iron ore was more readily accessible than the ingredients for bronze. Yet, the great powers stuck with Bronze because the transition to an iron economy was highly disruptive. After they fell, iron came into common use. 5 Venkatesh Rao, The Disruption of Bronze, Ribbonfarm – constructions in magical thinking

Experts assume that a disruption in trade routes may have caused shortages of the copper and tin used to make bronze around this time . Metal smiths as a result turned to Iron as an alternative


Urartu Civilization Timeline - History

Go to llama in World Encyclopedia (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Aspero, Peru in The Concise Oxford Dictionary of Archaeology (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Saladoid Culture in The Concise Oxford Dictionary of Archaeology (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Disease in The Oxford Companion to Archaeology (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Chavín culture in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Paracas Culture in The Concise Oxford Dictionary of Archaeology (2 ed.)

See this event in other timelines:

See this event in other timelines:

Go to Mochica in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to potato in The Concise Oxford Dictionary of Archaeology (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to quipu in The Concise Oxford Dictionary of Archaeology (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Peru in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Chan Chan in The Oxford Companion to Archaeology (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Topa Inca (1493) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Topa Inca (1493) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Quito (Ecuador) in The Concise Dictionary of World Place-Names (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Topa Inca (1493) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Machu Picchu, Peru in The Concise Oxford Dictionary of Archaeology (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Inca in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to smallpox in Concise Medical Dictionary (8 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Atahualpa (1533) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Pizarro, Francisco (c. 1478–1541) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Atahualpa (1533) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Pizarro, Francisco (1471–1541) in World Encyclopedia (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Pizarro, Francisco (1471–1541) in World Encyclopedia (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Atahualpa (1533) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Atahualpa (1533) in A Dictionary of World History (2 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Cuzco in World Encyclopedia (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Cuzco in World Encyclopedia (1 ed.)

See this event in other timelines:

Go to Peru (and USA) in The Concise Dictionary of World Place-Names (2 ed.)


Voir la vidéo: ЦАРСТВО АРАРАТ - УРАРТУ (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Kuno

    Nous sommes désolés, je voudrais proposer une autre solution.

  2. Fearchar

    Ouais!

  3. Zuluzahn

    Je veux dire, vous autorisez l'erreur. Je peux défendre ma position. Écrivez-moi dans PM, nous en discuterons.

  4. St?ane

    merveilleusement, cette revue divertissante



Écrire un message