Podcasts sur l'histoire

De Havilland Mosquito PR Mk I

De Havilland Mosquito PR Mk I


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

De Havilland Mosquito PR Mk I

Le PR Mk I a été le premier modèle du Mosquito à être mis en service. L'ordre initial de cinquante Mosquito de mars 1940 avait été modifié pour inclure 19 avions de reconnaissance photographique non armés. Le 21 juillet 1941, cet ordre fut à nouveau modifié, lorsque neuf des PR Mossies furent détournés pour devenir des bombardiers (B Mk IV Série I). Cela a laissé dix PR Mk Is (y compris le prototype, Mosquito W4051).

Le W4051 a volé pour la première fois le 10 juin 1941, bien plus tard que prévu, après que son premier fuselage ait été utilisé pour réparer le premier prototype Mosquito (W4050) après qu'il ait subi un crash.

Le W4051 avait les mêmes nacelles de moteur courtes que le W4050, bien que ses ailes soient 20 pouces plus longues. Il était propulsé par le moteur Merlin 21 de 1 460 ch. Les PR Mosquitoes utilisaient le même nez transparent que les variantes bombardiers, ainsi que la trappe d'entrée sous le cockpit.

Il transportait jusqu'à quatre caméras – une oblique et trois verticales – avec une grande variété de combinaisons différentes de caméras utilisées en fonction de la mission. Souvent, deux des caméras verticales étaient liées ensemble pour former une seule caméra «divisée» où deux caméras identiques pointaient vers des zones légèrement différentes mais se chevauchant. Les photos résultantes fourniraient une couverture stéréoscopique de la zone de chevauchement ainsi qu'une couverture normale des zones supplémentaires.

Le principal utilisateur du Mosquito PR.Mk I était le No 1 PRU (Photographic Reconnaissance Unit), basé à Benson. Il reçut le premier Mosquito à entrer en service dans la RAF le 13 juillet 1941. Il s'agissait du prototype W4051, qui, en raison de sa construction retardée, était considéré comme prêt au combat. Finalement, l'unité a reçu les dix PR.Mk Is.

Le PR Mk I a rapidement commencé à prouver que le principe de base derrière le Mosquito était correct. Le 16 septembre 1941, lors d'essais au-dessus du golfe de Gascogne, un de leurs appareils est intercepté par trois Messerschmitt Bf 109, mais s'échappe sans dommage. Le Mosquito désarmé pourrait en effet utiliser sa vitesse pour échapper à une attaque allemande.

Le 17 septembre a vu les premières missions Mosquito réussies, un vol de reconnaissance de jour au-dessus de Brest, La Pallice et Bordeaux, déjà établies comme bases navales allemandes.

Le Mosquito PR Mk I avait une autonomie de 2 180 milles, une vitesse maximale de 382 mph et un plafond de 35 000 pieds. Il avait la portée et la vitesse nécessaires pour atteindre des cibles photographiques à l'intérieur de l'Allemagne - en effet, une première mission a atteint la Pologne ! Le seul problème avec le PR Mk I était qu'il n'y en avait jamais assez.



Commentaires:

  1. Wayland

    Ne me donnez pas la minute?

  2. Nar

    Tout à fait exact ! C'est une bonne idée. Je suis prêt à vous soutenir.

  3. Nerg

    Super!

  4. Waldron

    Je te suis très reconnaissant. Énorme merci.



Écrire un message